Entretien avec Christian Menez de Sony Music France – digital marketing et la musique (MDF86)

Minter Dialogue #86

Christian Menez - Sony Music - digital marketing brand strategyCet entretien est avec Christian Menez, Directeur de Marketing Services chez Sony Music en France. Dans cet entretien, nous parlons du marketing digital dans une industrie qui a pris le digital en plein fouet. On discute des tendances dans la musique, l’état de la technique et comment Sony travaille le digital pour aider à promouvoir leurs artistes. Un homme passionné sur un créneau passionnant.

Vous pouvez vous abonner au podcast Minter Dialogue ici par iTunes.

Continue reading

Les Ophtalmos et Opticiens a Paris et le coût de la vue…

J’étais stupéfait par un article dans Le Figaro qui expliquait qu’il y a une attente en moyenne d’au moins deux mois pour un rendez-vous avec un ophtalmologue en France (voir la graphique prise de l’article en question). Selon l’article :

Soixante-dix sept jours, c’est le délai moyen en France pour obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmologue, et ce délai peut atteindre 7 mois dans certains départements, voire un an chez certains praticiens, selon une enquête réalisée auprès de plus de 2600 d’entre eux.

Opticiens a Paris - The Myndset digital marketingHeureusement pour moi, j’habite à Paris où l’attente est inférieure à 30 jours. Cependant, je suis quand même scandalisé quand je vois le nombre d’opticiens a Paris qui envahissent le commerce. Par rapport aux magasins pour les courses de tous les jours, l’opticien n’est censé être fréquenté qu’une fois par an (selon la sécu, en tout cas). Le drame, c’est qu’une fois qu’on a l’ordonnance, il faut aller payer des prix pour les montures et verres qui défient la gravité.

Prix stratosphérique des verres

Je suis allé récemment faire un devis pour des verres dits “progressifs” pour la myopie et la presbytie (plus un stigmatisme). C’est vrai que je cherchais des verres anti-reflet, anti-rayures; bref la meilleure qualité. Cependant, mon niveau de correction est tout à fait basique. La réponse des opticiens à Paris ?

ophtalmologue France - The Myndset digital marketing

Le coût du verre : 377 euros TTC. Imaginez-vous, c’est le coût pour un verre. Le deuxième coûte également 377 euros. Un véritable tollé, non? Quand j’ai demandé le prix pour exactement les mêmes verres en Angleterre et aux Etats-Unis, le prix était autour de $440 TTC, autrement dit, 324 euros pour les deux. Et on se demande pourquoi il y a autant d’opticiens qui décorent nos rues à Paris?

La prévention plein la vue

Le pire, c’est que ça n’a pas besoin d’être aussi compliqué pour avoir une ordonnance. En Angleterre, par exemple, on peut avoir une ordonnance chez l’opticien directement. En plus, à Boots, vous allez trouver un spécialiste pour les lunettes et un autre pour les lentils. Puis que je devais attendre très longtemps pour un prochain rendez-vous à Paris, j’ai pris un rendez-vous avec un docteur opticien à Londres et je dois dire que leur discours était bien orienté sur la prévention (un plus). J’ai vu trois personnes, ai eu des tests beaucoup plus compréhensifs que ceux que je n’avais eus à Paris. Le rendez-vous a été pris 2 jours avant. Le coût était de 25 livres sterling.

On lève les yeux!

Comment voir clair? Est-ce que le verre est à moitié vide ou à moitié plein? on demande souvent. Pour les opticiens, ça a l’air bien bordé. Pour les ophtalmos, un verre plutôt vidé. Avec ces prix et ces attentes, j’ai bien l’impression que le monde est à l’envers (pour ne pas dire “en verre”). Et quand arrivera les Google Glasses, on levera nos yeux et on verra des prix de lunettes en France à la Felix Baumgartner?

Muriel Glatin, Specialiste dans la geolocalisation et le marketing relationnel cross-canal (MDF85)

Minter Dialogue #85

Muriel Glatin par Antonio Meza, The Myndset digital marketingCet entretien est avec Muriel Glatin, spécialiste dans le marketing relationnel cross-canal et la géo-localisation. Dans cet entretien nous parlons des enjeux de la geolocalisation et comment les marques et enseignes peuvent utiliser et profiter de cette technologie, notamment grâce à la démocratisation des smartphones. C’est un domaine très important qui offre beaucoup d’opportunités pour le marketing de demain.  D’ailleurs, Muriel a écrit un livre sur le sujet, “Tout savoir sur…la géolocalisation marketing” aux éditions Kawa – qui sortira en février 2014.

OFFRE SPECIALE

Muriel organise un masterclass sur le sujet de la géolocalisation pour les membres du Cercle Marketing Direct (Paris – mars 2014). Il y a 5 places à gagner pour tes auditeurs annonceurs. Il suffit de prendre contact avec Muriel (voir ci-dessous sur Twitter ou Linkedin) en précisant « MINTER DIAL » !

N.B. Vous pouvez vous abonner au podcast Minter Dialogue ici par iTunes.

Continue reading

My Beautiful Dressing – Entretien avec les co-fondatrices Celine Brugnon et Sandra Mascio

Minter Dialogue #84

my beautiful dressing, The Myndset digital marketing brand strategyCet entretien est avec Céline Brugnon et Sandra Mascio, les deux co-fondatrices d’un nouveau concept novateur, My Beautiful Dressing. C’est un concept qui pourrait bouleverser le monde de la mode – en tout cas, le rendre plus accessible au plus grand nombre de consommateurs. Nous y discutons de leur modèle de business, les relations avec les marques et leur manière de marketer le site.

OFFRE SPECIALE

Et pour gagner le prix offert par Céline et Sandra dans le podcast, il suffit de faire un tweet à @mybdressing en citant #myndset.  (Cliquer ici pour le Tweet!).

Et, si vous avez aimé cet entretien, merci de prendre quelques instants pour le noter sur iTunes!  Vous pouvez vous abonner au podcast Minter Dialogue ici par iTunes.

Continue reading

Risque d’imperfection – une peur terrible sur le digital (surtout)

Je reste encore étonné par la peur de l’imperfection, nourrie par cette quête de la perfection. J’entends souvent des phrases telles que :

“ce n’était pas comme je voulais” ou
“j’aurais pu faire mieux…” ou encore
“en théorie, on est mieux que ça…”

Imperfection, The Myndset digital marketing brand strategy

Bien sûr, on peut toujours faire mieux et le risque de l’imperfection peut en effet nuire. Il faut toujours viser de s’améliorer.  C’est bien le concept de s’entrainer et la jolie expression anglaise “Practice makes Perfect.” Par contre, dans la vie comme dans le business, c’est une pratique de tous les jours.  On apprend en faisant.  On apprend en faisant des erreurs.  A force d’être tétaniser par l’erreur et l’imperfection, on ne bouge pas, on n’agit pas.

L’autre jour, on m’a demandé de supprimer carrément un podcast enregistrés avec deux jeunes entrepreneurs français.  Les personnes interviewées considéraient que le podcast n’était pas à la hauteur de leurs attentes.  La manière qu’ils ont formulé le besoin de supprimer l’enregistrement était qu’ils n’avaient pas été suffisament préparés.  La qualité du contenu dependait à la fois aux questions posées (mon rôle) et surtout les réponses apportées.  Mais, en vérité, il n’y avait pas besoin de se préparer.  Le propre de l’entretien était de discuter de leur point de vue, leurs activités et leurs conseils sur le marché en question.

Dans le fond, ils ont raison de s’occuper de leur réputation en ligne et leur demande était polie.  J’ai dûment supprimer le podcast.  Mais, ce qui me chagrinne c’est de penser que, à force de toujours vouloir faire mieux, on risque de rien faire.

Qu’en pensez-vous?

Twitter pour les Entreprises [infographie erronnée] – Dynamique ou Dynamite Entrepreneuriale?

L’infographie est un outil remarquable pour présenter des informations de façon ludique et créative. On en voit de toutes les couleurs ces jours-ci, vraiment….

Infographiquement parlant

Parmi les déboires, nous pouvons tomber sur des infographies avec des faits plus au moins justes, sans source, voire sans sens et complètement faux.  Ceci est d’autant plus alarmant quand l’infographie apparait dans un magazine de renom, et est produite par des journalistes professionnels.

Twitter pour les Entreprises

Dans le magazine Dynamique Entrepreneuriale (No. 42, Sept 2013), ils ont une double page dédiée à Twitter pour les Entreprises, un sujet qui me tient à coeur.

Dynamique Entrepreneuriale, Twitter pour les Entreprises, The Myndset digital marketing

Désolé pour la qualité de la photo — effet voyage !

La seule source (asterisk!) citée par Dynamique Entrepeneuriale est BuddyWeb*.  En recherchant, je trouve que cette agence est en effet l’auteur de leur propre infographie.    Une première erreur pour le magazine est de ne pas citer la date de ces informations, car l’infographie initiale a été publiée par BuddyWeb en mars 2013.  Cette édition de Dynamique Entrepreneuriale est apparue en septembre, donc six mois plus tard, autant dire dans le monde de l’internet, presque un demi-siècle, n’est ce pas ?  Sur aucune donnée apparait une référence ou source.  Pour beaucoup des chiffres, nous ne comprenons pas s’ils concernent la France ou le monde — si ce n’est par déduction.  Pour la répartition des âges (caisse en bas à gauche), ils font abstraction du dernier 3.5% pourcent “autres.”  Par ailleurs, en terme de pédagogie, ne peut-on pas qualifier quelques terminologies ?  Par exemple, c’est quoi un compte actif ?**  Je note que les derniers chiffres les plus récents que j’ai pus trouver, gràce à BusinessInsider, voisinent plutôt autour des 200 millions de comptes Twitter actifs.

La bataille des sexes

L’erreur la plus flagrante est ci-dessous:

Dynamique Entrepreneuriale, Twitter pour les Entreprises, The Myndset digital marketing

Et les 20% manquants?

Je suis peiné par cette infographie d’autant plus que je pense que Twitter est un outil formidable pour les entreprises et les dirigeants.  Mais, pour arriver à convaincre le management sur le serieux et l’intérêt de Twitter, il faut utiliser des chiffres qui parlent et qui sont credibles.

*Je suis désolé de cibler cette jeune agence, car je voudrais promouvoir les start-ups. Dans cet article, je porte mon attention et critique davantage sur le magazine.
** Un compte actif est un utilisateur qui utilise Twitter au moins une fois par mois.

Entretien avec Nicolas Chabot, Traackr EMEA, nouvel outil de Influence Marketing (MDF83)

Minter Dialogue #83

Traackr-logo, Influence Marketing, Traackr, The Myndset Digital MarketingNicolas Chabot, Influence Marketing, Traackr, The Myndset Digital MarketingCet entretien est avec Nicolas Chabot, VP en charge de Traackr pour Europe. Traackr, créé en 2008 par deux français — Pierre-Loic Assayag et David Chancogne — est un outil pour aider à élaborer des stratégies d’influence en ligne. Visant des agences de communication et les marques qui souhaitent identifier et gérer leurs influenceurs, Traackr propose une solution intéressante dans le domaine de influence marketing. Comme Nicolas le dit, Traackr est un Google pour People!  Avec Nicolas, nous discutons également de comment mieux gérer ses influenceurs et les particularités du marché français.

Vous pouvez vous abonner au podcast Minter Dialogue ici par iTunes.

Continue reading

Itw avec Ygal Levy, producteur d’Oscar Bac+5 Chômeur, une nouvelle web série

Minter Dialogue #82

Ygal Levy Oscar Bac+5 Chomeur, The Myndset digital marketing Cet entretien est avec Ygal Levy qui a lancé, avec Fabien Motte, une nouvelle web série, appellée Oscar Bac +5 Chômeur.  Pour certains, cela fera un flashback à une pièce qui s’est jouée à Paris pendant deux ans. Réactualisé, dans son époque, plein de positivisme et humour, Oscar nous amène sur un voyage rempli de commentaires sur notre société. J’ai voulu découvrir l’homme derrière cette série. C’est une belle aventure. Divertissez-vous bien.Ygal Levy Oscar Bac+5 Chomeur, The Myndset digital marketing

Vous pouvez toujours vous abonner au podcast Minter Dialogue ici par iTunes.

 


Continue reading

T’as fait quelle école? Le CV des cadres et les critères de sélection

Leadership et l’éducation

Identifier un dirigeant n’est pas tâche facile. Établir les critères de sélection des cadres, et futurs dirigeant est une tâche délicate pour tout département des relations humaines. Chaque culture, chaque pays et même chaque entreprise montre ses préférences de recrutement, et développe des liens avec certaines écoles et/ou universités.

L’école comme critère DE SELECTION à 50 ans

Partout dans le monde, les meilleures écoles sont perçues comme des valeurs sûres d’identification des meilleurs candidats et candidates. Ces établissements agissent comme les réseaux sociaux et les élèves sont, espérons-le, amis pour la vie. Cependant, il arrive un moment dans une carrière où l’évolution doit tout simplement être fondée sur des actions et des résultats. En France, en revanche, il est une habitude persistante d’annoncer les changements de direction et promotions avec la formule suivante (voir l’extrait du magazine Challenges ci-dessous):

Personne, âge, diplôme d’une certaine grande école, a été nommé à un nouveau poste …

Le CV commence avec les études et continue avec les études…

Dans la dernière édition de Challenges le magazine hebdomadaire d’affaires en France, il y a une colonne réservée aux récents changements de direction de plusieurs grandes entreprises françaises.

Nominations Challenges les critères de sélection France, The Myndset Marketing Digital

On pourrait croire que les accomplissements seraient mentionnés. Mais il n’en est rien. Par ailleurs, pourquoi faut-il citer l’âge? Le diplôme est il toujours d’actualité? J’aimerais comprendre pourquoi il faut continuer d’insister autant sur l’école, ou plutôt la grande école, car si seules les prestigieuses sont mentionnées. Voici ce qui serait écrit aux Etats-Unis si les journalistes avaient le même point de vue:

Nominations Challenges references les critères de sélection France, Challenges Etats Unis References, The Myndset Marketing Digital

Le rôle durable de l’école dans le CV du dirigeant

En France, il y a une fascination perpétuelle avec l’école fréquentée comme si cette école définissait à vie. Certes, les écoles sont la fondation professionnelle. Elles restent la pierre angulaire des réseaux sociaux (le plus célèbre des réseaux sociaux a commencé sur un campus universitaire). Cela dit, nous ne sommes pas fait seulement par le nom de l’école. L’autre élément qui se distingue est l’importance de l âge. Sur les neuf dirigeants cités dans Challenges, un seul a plus de 52 ans. Le reste se situe entre 41 et 52 ans. Quand verrons nous des plus jeunes, et des non-diplômés (« self made man » ou bien « woman ») ?

[Dans l'échantillon américain ci-dessus, je note qu'il n'y a pas de femme. C'est malheureux, mais j'ai aussi eu du mal à trouver des femmes sans diplôme en haut de la hiérarchie aux Etats Unis, (il y a plus à dire sur ce sujet, n’est ce pas ?)]

N’est-il pas temps de modifier certaines habitudes en matières de critères de sélection en France ? {Cliquez ici si vous êtes d’accord, pour le tweeter !} Vos réactions?

MDF81: Sebastien Rousseaux, CareSquare laureat au Netexplo 2013

Minter Dialogue #81 – reportage Netexplo 2013

Sebastien Rousseaux, CareSquare, The Myndset Digital Marketing & Brand Strategynetexplo award, The Myndset Digital Marketing and Brand StrategyCet entretien est avec Sébastien Rousseaux, co-fondateur et DG de CareSquare, un des lauréats top 10 de Netexplo 2013. Dans le cadre de cet observatoire de nouvelles technologies chez Netexplo, nous avons pu observer cette année plusieurs initiatives autour de ce concept dit “eHealth” ou eSanté. Le Compagnon Digital de CareSquare, issue de la Belgique, en fait partie. C’est un concept qui allie l’utile avec le social, fait exprès pour les ainés.

Vous pouvez vous abonner au podcast Minter Dialogue ici par iTunes.

 


Continue reading