La belle coupure… Histoire de coiffeuse et de l’argent

Une belle histoire dans le Figaro, “La shampooineuse blanchissait ses dollars pour en décupler la valeur.” C’est une histoire rigolote qui semble toucher deux parties de ma propre histoire : 4 ans à la banque d’investissement (DLJ) et seize ans chez L’Oreal Coiffure. Tarshema Brice est une coiffeuse qui connait bien la décoloration and la belle coupure, il semblerait.

Ils ont du s’amuser au Figaro pour trouver le titre de cet article. Quels autres “titres” vous auriez donner à cette belle histoire ?

Histore de Coiffure - Le Figaro

Generation D comme Digitale – Irrespect {Guest post par @Yendial}

Irrespect ?*

Generation Y Journal de Quebec, The Myndset Digital Marketing and Brand StrategyQuand on parle de la Génération Y (née 1980-2000), on a tendance à la caractériser ainsi : pas de respect de la hiérarchie et egocentrique (en contradiction quand les jeunes reprochent à la société d’être trop individualiste).

Certes, il y a 25 ans, quand j’avais leur âge, nous entendions aussi le manque de respect de la hiérarchie. La rébellion, l’insoumission et l’égocentrisme sont plus forts relativement à 20 ans qu’à 40 ans. Entre ces deux âges, on est censé découvrir autrui.

La différence que je verrais dans la Génération Y est liée à son expérience digitale ; pas de pyramide structurée, pas de haut vers le bas, mais tous azimuts, une connexion web plus immédiate et plus transparente. La Génération Y respecte le succès et l’influence, plus que le titre hiérarchique.  De quoi voir une nouvelle génération digitale et bien plus  entrepreneuriale.

*Cette série de posts par Yendi Dial est inspirée par la participation au Hub Forum 2012. Yendi travaille au Myndset Company

NHL Hockey – Un moment historique

Étant donné que je suis un fervent du hockey sur glace ET que je soutiens l’équipe professionnelle de Philadelphie ET que j’ai vécu trois ans dans la ville mythique (par rapport au hockey du moins) de Montréal, j’ai envie de partager avec vous un moment historique dans le monde du sport. C’est un moment qui témoigne la force d’une équipe bien soudée, qui parvient à traverser la difficulté, de quoi s’inspirer dans la vraie vie.

Hier soir, en plein milieu de la nuit, j’ai écouté à la radio (un peu comme on faisait dans le temps sauf que je l’ai écouté à travers mon ordinateur) un match de hockey sur glace invraisemblable.  Il s’agissait du septième jeu décisif des quarts de finale du NHL ou, comme on dit à Montréal le LNH (Ligue Nationale de Hockey) entre mon équipe préférée, les Flyers de Philadelphia, et les Bruins de Boston. Continue reading

L'Art & La Science – Hubert Reeves en parle

Voici un joli texte sur l’art et la science rédigé par Hubert Reeves et qui apparaît sur son site (www.HubertReeves.info).  Ca me fait penser à l’importance de rejoindre, dans le cadre du travail, le rationnel avec la créativité — parfois on dit les éléments du cerveau gauche avec la droite (alors que cette segmentation n’est pas tout à fait juste).  Comme Reeves dit, l’art et la science — tout comme le rationnel et le sentiment — ont en effet besoin l’un de l’autre.  Il faut accepter et laisser fleurir les deux cotés.

Ni l’art ni la science sont des barrières à la violence.

L’art offre une vision de la réalité. La science en offre une explication provisoire. Alors que la science requiert un raisonnement, une rationalité, l’art s’adresse à l’un ou l’autre de nos sens. Et engendre un état d’âme. Quand un air de musique, un tableau nous transportent, nous voilà faisant corps avec l’œuvre. L’artiste nous transmet une vision du monde à laquelle on adhère spontanément, sans chercher à comprendre. L’artiste n’explique pas son œuvre : il l’enfante. Le résultat nous chavire ou nous laisse indifférent : c’est une question de sensibilité personnelle. Il y a comme une frontière étanche entre l’art et la science, mais je ne parlerai ni d’opposition, ni de conflit. Ce sont deux manières d’appréhender le réel, et se priver de l’une ou l’autre m’apparaît comme une infirmité. La sphère des sentiments et celle de la raison sont complémentaires. Et toutes deux me sont indispensables. Ni la science ni l’art ne nous disent si telle ou telle décision est bonne ou mauvaise. De grand savants œuvrèrent au perfectionnement des armes. Et de grands tortionnaires étaient des mélomanes ou des amateurs d’art éclairés.

La musique n’adoucit pas forcément les mœurs. Dommage … Hubert Reeves”

Alors que la musique réveille les esprits, ceux-ci ne sont pas toujours de la bonne foi! Comme Hubert Reeves dit, c’est bien dommage.

"Love Connection" à la Poste en France

Voici une belle petite idée provenant de mon ami Stan Vandier:

Cadeau a petit prix

Cadeau a petit prix

Il s’agit d’un stylo, un “gloss glam” pour les lèvres et un porte-clé en forme de cœur — le tout à 3 euros.  Un véritable scoop!  Ce cadeau est disponible à la Poste (mais pas tous les bureaux).  La liste de bureaux de Poste ou on peut trouver cet objet “Love Connection” est en attachement ici.  Si ce lien ne marche pas, contactez moi et je vous enverrai la liste pour courriel.

Joyeux Noël à vous tous.

Mon Saga SFR : Service à la Clientèle Désastreux

Malheureux SFR

Malheureux client SFR

Etant un client SFR depuis mon arrivée en France (un Blackberry depuis 2006), je me suis bêtement inscrit avec SFR pour expérimenter la magie indiscutable de l’iPhone d’Apple. Mais au lieu d’un Merlin enchanteur comme opérateur, j’ai l’impression d’être tombé sur l’effroyable dieu Apep, l’esprit mythique qui personnifiait la malévolence.  Voici l’histoire d’un très malheureux client SFR.

Comme je partais à l’étranger pour un voyage d’affaire il y a quelques semaines — et sachant qu’il y avait plein de mauvaises surprises sur les frais “roaming” — j’ai demandé de changer mon contrat SFR pour un “bouquet complet” à 200 euros/mois où le forfait permettrait des appels, SMS et connexion internet illimités en France comme à l’étranger.  Malheureusement, ils m’ont expliqué qu’ils ne pouvaient pas mettre le contrat en marche avant la fin du prochain cycle (le 20 décembre).  Alors, l’opératrice SFR m’a proposé le Pack Europe-Amérique du Nord pour 5 euros par jour pour toutes mes connexions internet.  J’étais rassuré.

Mais, c’est en revenant à Paris, que je tombe sur des problèmes de connexion internet.  J’appelle la ligne 900 “dédiée aux abonnés” sur mon iPhone.  Je tombe en boucle sur la voix automatique, m’incitant à aller sur le site insuffisant de SFR.  Après de multiples essais (bien un dizaine), je tombe enfin sur quelqu’un (en appuyant sur le zéro de façon irritée au moins quatre fois, on arrive à contourner leur forteresse).  L’opérateur SFR m’a expliqué enfin qu’il y avait en effet des problèmes avec le réseau.  Je lui ai dit que, pour éviter des appels sans cesse de clients fachés, ça serait pratique de garder ces informations en ligne, chose qu’il m’a dit existait.  En lui amenant à me montrer à distance l’endroit précis sur le site SFR où seraient ces informations, il a reconnu qu’il n’en existait en fait aucune information sur le fonctionnement du réseau.  Bon, il a tenté de me rassurer, le réseau sera opérationnel “d’ici 48 heures.”  Je trouvais ce délai peu supportable.  Vous imaginez mon souci quand, quatre jours plus tard (venedredi dernier), je n’avait toujours pas de connexion internet.

Arrive le prochain drame.

J’ai reçu un sms de SFR disant que j’avais besoin de régler une avance sur facture d’un montant de 786 euros.  Choc thermique — même si, il parait, qu’il y ait d’autres cas comprenant des montants encore plus sérieux.  Je venais, justement, de payer ma dernière facture.  J’ai appelé et ai joint une femme charmante, mais qui n’arrivait pas à solutionner mon problème.  Elle m’a assuré que, d’ici cinq jours ouvrables, j’aurais un appel pour “régler le litige.”  Comme mon iPhone est mon outil de travail, j’ai trouvé honteux ces types de délais.  A penser que le business ne doit pas continuer.

Ce vendredi dernier, alors, ils ont décidé de couper ma ligne entièrement, soit 3 jours après m’être dit qu’ils allaient m’appeler en-dessous de cinq jours pour régler mon litige.  Donc, pas de ligne téléphonique, ni de l’internet.  Un litige grandissant.  Sympa, surtout après le fait que j’avais envoyé 2,000 emails annonçant mon nouveau numéro de téléphone à tout le monde il y a deux semaines.

Alors, me voilà, sans téléphone, sans ligne internet et un contrat fixé à deux ans, qui n’a même pas commencé pour de vrai.  Je n’ai recours à personne.  Le service à la clientèle ne répond pas et les gens de la boutique (avenue Ternes) se dédouanent totalement.  Le service à la clientèle est totalement dépourvu des moyens, sans coordination avec leur réseau de boutiques et, apparemment avec un réseau physique pas stable.  Ayant assisté à une conférence sur le service au MEDEF (lnstitut Esprit de Service), je pense que SFR gagnerait en faisant un retour aux basiques.

Entendez-vous, SFR, ma plainte?  Ecoutez-vous en ligne?  Accepteriez-vous cette situation à ma place?   Qu’en dites-vous?  Pour ma part, je pense:

SFR = Service Fortement Reprochable.

Mise a Jour du 15 décembre (22h):

D’abord, je dois vous dire que j’ai du offenser la communauté en ligne avec mon billet ci-dessus.  Dans l’espoir d’être plus correct, j’ai modéré mon acronyme SFR à Service Fortement Reprochable, en espérant que ceci soit plus approprié que Service à la française fortement reprochable (que je pense aurait pu la cause, donc désolé à ceux qui j’aurais offensé).  En tout cas, j’ai appelé SFR ce soir, et au bout du 3è essai, je suis arrivé à avoir quelqu’un qui a reconnu qu’il y avait du retard dans le traitement de mon dossier.  Et, alors, ai-je demandé, quand aurai-je la suite?  “Quelqu’un ‘d’un autre service’ m’appellera sous 48 heures” — la nouvelle promesse.  Rendez-vous jeudi soir pour la suite.

Mise a Jour du 18 décembre (9h):

Me voilà, vendredi matin et, sans grande surprise, leur promesse n’a pas été tenue.  Aucun contact depuis mardi soir (le 15).  Je vais téléphoner ce matin, toujours avec courtoisie.  Mais, je me demande ce que ferait Jeff Jarvis dans cette situation?  (voir sa litanie de posts rebaptisé “Dell Hell” fait en été 2005 et que a permis à DELL de comprendre le besoin d’écouter).  Mon problème sera forcement répétitif, car les pauvres personnes dans le centre d’appel n’ont pas droit de me connecter avec leur hiérarchie directement.  Si seulement quelqu’un chez SFR était en train de scanner ce qui se disait sur eux en ligne, ils n’auraient pas besoin de payer pour des sondages, ni des consultants pour comprendre ce dont ils ont besoin pour “chercher du chiffre.”  En revanche, ils ont peut-être besoin de consultants pour rassembler et réorganiser comment ils fonctionnent à l’interne.

Mise a Jour du 21 décembre (22h):

Mon saga semble prendre fin ce soir.  J’ai reçu un coup de télépone de “Sarah” ce soir vers 17h et elle m’a informé que la facture de 786 euros sera pardonnée.  Elle m’a expliqué que, en fait, la personne/service contacté le 8 décembre était un autre service et qu’elle faisait partie d’un autre service “plus” de SFR.  Au final, ça voudrait dire qu’il y avait quatre services qui agissaient sur mon dossier.  Le centre d’appel, deux services “supérieurs” qui ne sont pas dans le membre endroit et le service responsable de couper mon service — les tous dis-associés les uns des autres.  J’ai dit que c’était dans l’intérêt de Sarah de remonter ma situation.  Je ne dois pas être le seul…. et je serais ravi de leur fournir un peu de services de consulting s’ils en cherchaient!

Un dernier truc.  Pour les dix jours d’inconvénience, Sarah m’a offert un bon de 60 minutes de communication gratuite, avant que je lui rappelle que mon nouvel abonnement me donnait des appels illimités.  Elle m’a ensuite offert une réduction de 50 euros sur ma prochaine facture.  Un meilleur astuce aurait été de m’offrir un service “premium” pendant un temps limité… avec une chance que je m’accroche.  Une occasion ratée, mais ce n’est pas grave.

Je me dis que j’avais bien fait d’insister sur le bon remplissage de mon seul dossier chez eux — dans lequel j’ai éxigé à ce que l’existence de ce blog soit notée.  Est-ce que ce blog a aidé, je ne saurai jamais?  Mais, j’en sors avec un sentiment un peu allégé avant de partir en vacances — en tout cas, mon numéro restera intact et j’aurai enfin accès à toutes mes applications préfèrées sur mon iPhone.

Notetonprof – Le Monde en parle… et Luc Chatel?

J’ai lu l’article du Monde ce matin qui explique l’arrivée en France d’un nouveau site qui permet de noter son professeur. Ce nouveau site s’appelle: notetonprof.com, lancé par Campus Citizen (basé à San Francisco).  Le site (photo en-bas) annonce presque 14,000 notes déjà.  C’est le genre de site qui s’installe et se propage forcement par bouche à l’oreille, donc une fois que quelques étudiants d’une école y vont, le reste des étudiants suivront naturellement.  Hormis le dessin peu valorisant de l’étudiant en haut à droite, j’espère que l’initiative fonctionnera mieux que les pionniers note2be.

Cependant, l’article du Monde indique que, contrairement à ce que je pensais dans mon billet précédent sur ce sujet, le site note2be reste inactif et qu’il aurait été cédé à une organisation au Brésil (à Rio). Comme leur site indique, “Désormais, d’autres présideront aux destinés du site que nous avons créé. Ils le feront du Brésil avec leur propre tempérament et leurs propres ambitions. Ils le feront à l’abri de toute intervention de la loi française.” A suivre.

L'étudiant qui peut noter son professeur

C’est un sujet qui continue à attirer l’attention dans le blogosphère. Je cite quelques uns: “Unique et commun” ou Le Cafe Pédagogique.  Que dira Mr Luc Chatel?

Personnellement, je reste en faveur de ce genre de démarche.  Les bons professeurs n’ont pas peur de ce type de notation.  Mais si les étudiants peuvent se montrer honnêtes et constructifs — comme ils font de façon générale sur d’autres sites comparables dans d’autres pays — je pense que notetonprof ou note2be seront bénéfiques.  Allons-y!

Scam burlesque en franglais sur Craigslist

J’ai posté un article à vendre sur craigslist récemment (aussi sur olx). Voici l’article sur Craigslist, mon site de troc bien aimé: une bicyclette stationnaire inclinée. Content de mon post, j’ai presque aussitôt reçu une réponse — la preuve de la bonne idée, je pensais. Mais, non ! Au lieu d’une véritable réponse à mon annonce, j’ai eu un sketch. Plutôt, un essai en franglais, un tout petit peu compliqué. La lecture en elle-même m’a fait rire. Donc, je voulais partager avec vous cette tentative de scam burlesque. Visiblement, c’est du Google Translater qui hallucine.

Bonjour,
Mon nom est M. Davis, et je vis en Angleterre, j’ai vu cette annonce, j’ai lu les détails concernant les sons goods.Everything bien et je suis d’accord avec le prix et je vais vous offre 100 euros supplémentaires pour vous permettre de garder les autres au large de l’acheteur . Concernant le paiement j’ai une instruction à ma secrétaire de délivrer à un contrôle à la fois pour vous et l’expéditeur.J’ai un responsable agent maritime qui serait responsable de l’expédition.. J’ai chargé mon secrétaire question de Check out (EUR 500) à votre nom. car je suis actuellement en Asie de manipuler certaines business.As dès que vous recevez le paiement je voudrais vous le faire en espèces à votre banque et envoyer le surplus des fonds de mon chargeur qui est un chargeur.Il sera à venir pour faire le ramassage à votre location.The fonds excédentaires, vous serez d’envoi à l’expéditeur et il sera pour les frais d’expédition et de tous les autres documents nécessaires à la shipment.I donc besoin des informations suivantes de votre de transmettreà ma secrétaire, afin de lui permettre de vous envoyer le paiement.J’espère que ce n’est pas parce que les biens volés Je ne veux pas de problème avec le authority.i espérons aussi que je peux compter sur vous en vous envoyant le solde de mon chargeur? Dès que vous encaissez le chèque à votre banque? si vous êtes digne de confiance le plus rapidement possible par courriel avec les informations suivantes ……..Nom, prénom … Adresse complète …ETAT ……………Code postal …Phone # Observe MR. Davis

La personne se présente comme Cannon B. Davis. Je me demande combien de temps il a mis à songer à son nom de plume. Encore une idée envolée.

Une Enquête Sur Nos Envies

Dans cette période avant noël, on réfléchit aux envies de cadeaux et la visite du père noël.  Ensuite  pour le réveillon, on pense à nos souhaits pour l’année qui arrive.  Mais, pour ce billet, nous avons envie de garder toujours en vue nos envies de tous les jours. Ainsi, vous êtes invité à revivre vos envies à travers cette petite enquête anonyme:

Merci de participer! Ca prend juste une minute. Dans quelques temps, je posterai des reflexions en fonctions de l’ensemble des réponses.

TOC TOC à Chatou

Toc Toc a ChatouTOC TOC… Je frappe à la porte de Chatou chez Béatrice et Antoine.

Un dimanche début février, nous étions invités à participer au TOC numéro 3. Il s’agit d’une Table Ouverte à Chatou, un moment de partage et de bonheur dans un lieu de grande tranquillité et convivialité. Nos amis, Béatrice et Antoine, ont créé un déjeuner dominical succulent pour les pailles et pour l’esprit avec un choix délibéré d’invités qui ne se connaissent pas, mais qui ont tous quelque chose à partager et à écouter.

Ce dimanche en question, nous nous sommes retrouvés avec une douzaine de personnes hétérogènes. Pour dire, j’étais (Minter) le seul « homme d’affaires » et le seul non français, quoique…

Avec le simple fait de se présenter, en faisant un tour de la table, la conversation est devenue d’une vivacité et diversité que nous serions restés jusqu’à la nuit si on n’avait pas l’obligation de rentrer.

Notre sensibilité a été touchée à maintes reprises. En voici 4 exemples :

1- Le bonheur.

Thierry Vermont nous a enchantés avec son travail autour du bonheur : le processus et le raisonnement mêmes du projet, avec l’aboutissement concret d’une liste de plus de 44,000 témoignages de bonheur par des personnes du monde entier. Être heureux est un chemin qui inclut le développement personnel et un sens d’intégrité à tel point que pour certains, sans emploi, ce questionnement sur le bonheur les a amenés a se repositionner, se revaloriser et ainsi à retrouver un travail.

Pour en savoir plus: Happython et son livre, « Le Bonheur est dans Vos Mains », dans lequel on retrouvera une sélection de moments de bonheur. Voir aussi l’article ou cet article dans editoweb. [Il y a un autre site de liste des bonheurs ici.]

Autour de cette idée, nous avons abordé aussi le diktat du bonheur et du positivisme, le bonheur d’être triste, le bonheur de l’action, ou celui de l’inaction.

Ce qui nous fait penser à une autre discussion intéressante que nous avons eue avec Jacqueline et Laurent. Nous avions discuté du bonheur de ne rien faire à travers le roman russe Oblomov. Oblomov est un roman russe d’Ivan Gontcharov, 1859. Son héros est un mythe littéraire russe, aussi présent que Faust ou Don Juan.

Oblomov, aristocrate oisif, est incapable de prendre des décisions ou d’effectuer la moindre action importante. Il ne quitte que rarement sa chambre ou son lit. Il se différencie bien évidemment du “fare niente” italien ; il est l’anti-productivisme, égocentrique et un peu maladif. Le « farniente » italien, c’est autre chose: regarder les femmes assises à la terrasse d’un café – pas de doute ; il y a de l’action (pensée de Laurent).

Enfin, reprenant le TOC, l’expression joyeuse d’un jeu de mots qui m’a trompé : la thérapie devient la terre Happy. Je l’avais compris comme la terre à pie… la où le noir s’envole en équilibre avec le blanc (symbole du bonheur).

2- La création artistique.

David nous a parlé de son travail (qu’il accomplit avec l’aide de deux secrétaires admirables). Il a le privilège de vivre de sa passion : travailler les matériaux pour en faire sortir la pensée artistique. Avec lui, nous avons parlé de l’œuvre d’art dans son aspect de réalisation pratique : fonderie, encadrement, dorure, travail sur bois, etc.…. Les artisans accompagnent les créateurs dans leur œuvre. David en est le chef d’orchestre et de chantier.

3- Le travail en couple.

À l’instar de Béatrice et Antoine qui travaillent ensemble avec succès depuis une vingtaine d’années, nous avons discuté du travail en couple. Quand on connaît la difficulté de trouver un bon collègue – et encore plus un bon chef – on comprend qu’il peut y avoir une vraie connivence entre deux personnes qui se respectent et qui s’aiment.

4- Le conflit.

Autre sujet présenté par Jean Nicolas et son épouse était le conflit social. Au parfum du temps, la résolution du conflit social se fait grâce en partie par des conseillers spécialisés mais aussi avec des discussions en amont. Nous avons découvert la « grève du zèle » où les employés appliquent à la lettre tous les règlements – le dogmatisme acharné. En tout état de cause, il existe le besoin de revoir l’écoute au niveau du patronat et d’encourager la vraie conversation.

David en a conclu que le conflit social était sexuel… La suite au prochain numéro TOC TOC.