Risque d’imperfection – une peur terrible sur le digital (surtout)

Je reste encore étonné par la peur de l’imperfection, nourrie par cette quête de la perfection. J’entends souvent des phrases telles que :

“ce n’était pas comme je voulais” ou
“j’aurais pu faire mieux…” ou encore
“en théorie, on est mieux que ça…”

Imperfection, The Myndset digital marketing brand strategy

Bien sûr, on peut toujours faire mieux et le risque de l’imperfection peut en effet nuire. Il faut toujours viser de s’améliorer.  C’est bien le concept de s’entrainer et la jolie expression anglaise “Practice makes Perfect.” Par contre, dans la vie comme dans le business, c’est une pratique de tous les jours.  On apprend en faisant.  On apprend en faisant des erreurs.  A force d’être tétaniser par l’erreur et l’imperfection, on ne bouge pas, on n’agit pas.

L’autre jour, on m’a demandé de supprimer carrément un podcast enregistrés avec deux jeunes entrepreneurs français.  Les personnes interviewées considéraient que le podcast n’était pas à la hauteur de leurs attentes.  La manière qu’ils ont formulé le besoin de supprimer l’enregistrement était qu’ils n’avaient pas été suffisament préparés.  La qualité du contenu dependait à la fois aux questions posées (mon rôle) et surtout les réponses apportées.  Mais, en vérité, il n’y avait pas besoin de se préparer.  Le propre de l’entretien était de discuter de leur point de vue, leurs activités et leurs conseils sur le marché en question.

Dans le fond, ils ont raison de s’occuper de leur réputation en ligne et leur demande était polie.  J’ai dûment supprimer le podcast.  Mais, ce qui me chagrinne c’est de penser que, à force de toujours vouloir faire mieux, on risque de rien faire.

Qu’en pensez-vous?

Twitter pour les Entreprises [infographie erronnée] – Dynamique ou Dynamite Entrepreneuriale?

L’infographie est un outil remarquable pour présenter des informations de façon ludique et créative. On en voit de toutes les couleurs ces jours-ci, vraiment….

Infographiquement parlant

Parmi les déboires, nous pouvons tomber sur des infographies avec des faits plus au moins justes, sans source, voire sans sens et complètement faux.  Ceci est d’autant plus alarmant quand l’infographie apparait dans un magazine de renom, et est produite par des journalistes professionnels.

Twitter pour les Entreprises

Dans le magazine Dynamique Entrepreneuriale (No. 42, Sept 2013), ils ont une double page dédiée à Twitter pour les Entreprises, un sujet qui me tient à coeur.

Dynamique Entrepreneuriale, Twitter pour les Entreprises, The Myndset digital marketing

Désolé pour la qualité de la photo — effet voyage !

La seule source (asterisk!) citée par Dynamique Entrepeneuriale est BuddyWeb*.  En recherchant, je trouve que cette agence est en effet l’auteur de leur propre infographie.    Une première erreur pour le magazine est de ne pas citer la date de ces informations, car l’infographie initiale a été publiée par BuddyWeb en mars 2013.  Cette édition de Dynamique Entrepreneuriale est apparue en septembre, donc six mois plus tard, autant dire dans le monde de l’internet, presque un demi-siècle, n’est ce pas ?  Sur aucune donnée apparait une référence ou source.  Pour beaucoup des chiffres, nous ne comprenons pas s’ils concernent la France ou le monde — si ce n’est par déduction.  Pour la répartition des âges (caisse en bas à gauche), ils font abstraction du dernier 3.5% pourcent “autres.”  Par ailleurs, en terme de pédagogie, ne peut-on pas qualifier quelques terminologies ?  Par exemple, c’est quoi un compte actif ?**  Je note que les derniers chiffres les plus récents que j’ai pus trouver, gràce à BusinessInsider, voisinent plutôt autour des 200 millions de comptes Twitter actifs.

La bataille des sexes

L’erreur la plus flagrante est ci-dessous:

Dynamique Entrepreneuriale, Twitter pour les Entreprises, The Myndset digital marketing

Et les 20% manquants?

Je suis peiné par cette infographie d’autant plus que je pense que Twitter est un outil formidable pour les entreprises et les dirigeants.  Mais, pour arriver à convaincre le management sur le serieux et l’intérêt de Twitter, il faut utiliser des chiffres qui parlent et qui sont credibles.

*Je suis désolé de cibler cette jeune agence, car je voudrais promouvoir les start-ups. Dans cet article, je porte mon attention et critique davantage sur le magazine.
** Un compte actif est un utilisateur qui utilise Twitter au moins une fois par mois.

Entretien avec Nicolas Chabot, Traackr EMEA, nouvel outil de Influence Marketing (MDF83)

Minter Dialogue #83

Traackr-logo, Influence Marketing, Traackr, The Myndset Digital MarketingNicolas Chabot, Influence Marketing, Traackr, The Myndset Digital MarketingCet entretien est avec Nicolas Chabot, VP en charge de Traackr pour Europe. Traackr, créé en 2008 par deux français — Pierre-Loic Assayag et David Chancogne — est un outil pour aider à élaborer des stratégies d’influence en ligne. Visant des agences de communication et les marques qui souhaitent identifier et gérer leurs influenceurs, Traackr propose une solution intéressante dans le domaine de influence marketing. Comme Nicolas le dit, Traackr est un Google pour People!  Avec Nicolas, nous discutons également de comment mieux gérer ses influenceurs et les particularités du marché français.

Vous pouvez vous abonner au podcast Minter Dialogue ici par iTunes.

Continue reading

Itw avec Ygal Levy, producteur d’Oscar Bac+5 Chômeur, une nouvelle web série

Minter Dialogue #82

Ygal Levy Oscar Bac+5 Chomeur, The Myndset digital marketing Cet entretien est avec Ygal Levy qui a lancé, avec Fabien Motte, une nouvelle web série, appellée Oscar Bac +5 Chômeur.  Pour certains, cela fera un flashback à une pièce qui s’est jouée à Paris pendant deux ans. Réactualisé, dans son époque, plein de positivisme et humour, Oscar nous amène sur un voyage rempli de commentaires sur notre société. J’ai voulu découvrir l’homme derrière cette série. C’est une belle aventure. Divertissez-vous bien.Ygal Levy Oscar Bac+5 Chomeur, The Myndset digital marketing

Vous pouvez toujours vous abonner au podcast Minter Dialogue ici par iTunes.

 


Continue reading

T’as fait quelle école? Le CV des cadres et les critères de sélection

Leadership et l’éducation

Identifier un dirigeant n’est pas tâche facile. Établir les critères de sélection des cadres, et futurs dirigeant est une tâche délicate pour tout département des relations humaines. Chaque culture, chaque pays et même chaque entreprise montre ses préférences de recrutement, et développe des liens avec certaines écoles et/ou universités.

L’école comme critère DE SELECTION à 50 ans

Partout dans le monde, les meilleures écoles sont perçues comme des valeurs sûres d’identification des meilleurs candidats et candidates. Ces établissements agissent comme les réseaux sociaux et les élèves sont, espérons-le, amis pour la vie. Cependant, il arrive un moment dans une carrière où l’évolution doit tout simplement être fondée sur des actions et des résultats. En France, en revanche, il est une habitude persistante d’annoncer les changements de direction et promotions avec la formule suivante (voir l’extrait du magazine Challenges ci-dessous):

Personne, âge, diplôme d’une certaine grande école, a été nommé à un nouveau poste …

Le CV commence avec les études et continue avec les études…

Dans la dernière édition de Challenges le magazine hebdomadaire d’affaires en France, il y a une colonne réservée aux récents changements de direction de plusieurs grandes entreprises françaises.

Nominations Challenges les critères de sélection France, The Myndset Marketing Digital

On pourrait croire que les accomplissements seraient mentionnés. Mais il n’en est rien. Par ailleurs, pourquoi faut-il citer l’âge? Le diplôme est il toujours d’actualité? J’aimerais comprendre pourquoi il faut continuer d’insister autant sur l’école, ou plutôt la grande école, car si seules les prestigieuses sont mentionnées. Voici ce qui serait écrit aux Etats-Unis si les journalistes avaient le même point de vue:

Nominations Challenges references les critères de sélection France, Challenges Etats Unis References, The Myndset Marketing Digital

Le rôle durable de l’école dans le CV du dirigeant

En France, il y a une fascination perpétuelle avec l’école fréquentée comme si cette école définissait à vie. Certes, les écoles sont la fondation professionnelle. Elles restent la pierre angulaire des réseaux sociaux (le plus célèbre des réseaux sociaux a commencé sur un campus universitaire). Cela dit, nous ne sommes pas fait seulement par le nom de l’école. L’autre élément qui se distingue est l’importance de l âge. Sur les neuf dirigeants cités dans Challenges, un seul a plus de 52 ans. Le reste se situe entre 41 et 52 ans. Quand verrons nous des plus jeunes, et des non-diplômés (« self made man » ou bien « woman ») ?

[Dans l’échantillon américain ci-dessus, je note qu’il n’y a pas de femme. C’est malheureux, mais j’ai aussi eu du mal à trouver des femmes sans diplôme en haut de la hiérarchie aux Etats Unis, (il y a plus à dire sur ce sujet, n’est ce pas ?)]

N’est-il pas temps de modifier certaines habitudes en matières de critères de sélection en France ? {Cliquez ici si vous êtes d’accord, pour le tweeter !} Vos réactions?

MDF81: Sebastien Rousseaux, CareSquare laureat au Netexplo 2013

Minter Dialogue #81 – reportage Netexplo 2013

Sebastien Rousseaux, CareSquare, The Myndset Digital Marketing & Brand Strategynetexplo award, The Myndset Digital Marketing and Brand StrategyCet entretien est avec Sébastien Rousseaux, co-fondateur et DG de CareSquare, un des lauréats top 10 de Netexplo 2013. Dans le cadre de cet observatoire de nouvelles technologies chez Netexplo, nous avons pu observer cette année plusieurs initiatives autour de ce concept dit “eHealth” ou eSanté. Le Compagnon Digital de CareSquare, issue de la Belgique, en fait partie. C’est un concept qui allie l’utile avec le social, fait exprès pour les ainés.

Vous pouvez vous abonner au podcast Minter Dialogue ici par iTunes.

 


Continue reading

HOP – oh oh hop… par Air France – la nouvelle compagnie regionale est lancée

Allez Go…

Alors que je suis un grand fan d’Air France, je suis perplexe au sujet de leur campagne de communication HOP, leur compagnie dite régionale, résultat de l’intégration de Brit Air, Regional et Airlinair.  Pour justifier le nom du la société, le communiqué de presse explique: HOP “un nom simple et efficace, synonyme de mobilité et d’action.”  Selon mon point de vue, c’est surtout un exercise “low cost”.

Je pense en particulier que le choix de leur campagne publicitaire est bas de gamme, ci-dessous dans 20 Minutes d’aujourd’hui.

Air France HOP publicite, The Myndset Digital Marketing et Strategie de marque

HOP sur 20 MINUTES du 8 février – 4e page de couv

Vous ne trouvez rien de dérangeant dans cette publicité?  Regardons de plus près  l’image ci-dessous. 

HOP Publicite, The Myndset Marketing Digital et Strategie de marque

Je pense à l’enfant seul avec les parent qui semblent lui dire au revoir.  Je pense à l’avion en plastique, avec des ailes réduites.  Je pense que la grand-mère de l’autre coté a l’air soucieuse.  En tout cas, pas de quoi me rassurer. Si les coût de production de la publicité sont “sous contrôle”, sans mannequins à payer, le résultat me parait cheap et peu comfortable.

L’air de communauté

La bonne nouvelle?  Leur page Facebook a déjà gagné plus de 8,100 fans, et peut se féliciter d’un taux d’engagement bien amorcé (avec plus de 5K “talking about” Hop). Donc, Hop est prometteur sur ce champ-là.  Leur compte Twitter est pour l’instant moins robuste avec > 400 followers. Leur équipe (agence?) de marketing digital ou social media a l’air de bien fonctionner.  Mais, pour le marketing traditionnel, je reste sur ma faim.

Qu’en pensez vous?

MDF80: Emmanuel de Saint-Bon (@saintbon), Roxane conseil et strategie sur les reseaux sociaux

Minter Dialogue #80

Emmanuel-de-Saint-Bon, The Myndset Digital Marketing et Strategie de MarqueCet entretien est avec Emmanuel de Saint-Bon, fondateur et PDG de Roxane Company, une agence de stratégie et de conseil sur les réseaux sociaux et spécialisée dans le marketing d’influence. Emmanuel nous explique son point de vue sur les grands enjeux pour le business et les managers d’aujourd’hui. On y parle de Red Bull, du storytelling, la création de contenu et la recherche réelle du retour sur investissement.

Continue reading

Jean-Paul Chapon, Gouvernance Web et Entreprise 2.0 à la Societe Generale cc @jpchapon

Minter Dialogue #79

jean-paul chapon, The Myndset Marketing Digital et Strategie de marqueCet entretien est avec Jean-Paul Chapon, en charge de la gouvernance Web et Entreprise 2.0 chez la Société Générale. Avec son expérience précédente chez Alcatel-Lucent, Jean-Paul connait étroitement la transformation en interne amenée avec l’arrivée du web 2.0. On parle dans cet entretien des clés de succès pour aider dans cette transformation, l’importance de la cohérence entre la stratégie en interne et en externe, et de la part de la culture de l’entreprise et du secteur.

Continue reading

Le sens au travail – Guest post par @Yendial

Le sens amène à la satisfaction*

Bien sûr, Melty (jeune start-up) représenté sur le plateau au Hub Forum 2012 par Alexandre Malsch, son jeune dirigeant, est dans cette lignée : petite entreprise qui monte, ambitieuse, salaires 25% moins élevés au recrutement, travail intense à l’image de l’investissement des jeunes dirigeants.  Mais si le salarié tient bon, s’il croit au projet, il sera récompensé par une expérience extraordinaire, et finalement, un salaire en augmentation. Melty travaille aussi en open space, très à la mode à une époque, pourtant très fatiguant et bruyant.

Françoise Gri de Manpower a rappelé que la majorité des jeunes ne sont pas dans le cas Melty. La majorité des jeunes ne savent pas quoi faire, errent de CDD en CDD, et sont au total inadaptés au marché du travail, alors que certains postes à pourvoir restent sans candidat. Jeunes mal formés, déboussolés, et encore trop d’entre eux qui aspirent à devenir fonctionnaires. D’ailleurs, ils ne sont pas fans des entrepreneurs. Sur plus de 10 ans, maints sondages montrent encore un pourcentage élevé de jeunes attirés par la fonction publique (Harris Interactive 2011). La sécurité de l’emploi dans un pays où la fonction publique est si forte dépasse le sentiment noble de vouloir participer aux valeurs de la République.

On recherche au final quel sens?

*Cette série de posts par Yendi Dial est inspirée par la participation au Hub Forum 2012. Yendi travaille au Myndset Company